Suite à vos questions, les photos que vous avez vues hier ont été prises par ma fille chérie (que je remercie au passage d'avoir accepté de jouer au reporter photo) à une trentaine de kilomètres de chez moi , dans le Nord de l'Alsace, tout près de la frontière allemande (d'ailleurs, les bornes photographiées matérialisent cette frontière en plein coeur de la forêt).

Le château que vous avez pu voir  à plusieurs reprises perdu au milieu du paysage est le Fleckenstein, et celui que nous avons visité est la Hohenbourg, qui a vu naître, il y a fort longtemps, un Minnesänger (l'équivalent du troubadour au Nord, sourire) célèbre.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'historique de ce château, et voir les photos matérialisées sur ce dessin par des points rouges, vous pouvez aller voir ici, où j'ai emprunté cette image pour vous donner une idée de l'ensemble des ruines du château :

Hohenbourg_dessin

Lorsque j'étais petite, ma grand-mère me racontait la légende du Maidenbrunnen, qui est la fontaine  juste en contrebas de ce château.

"Il y a fort longtemps, la fille du Seigneur de Hohenbourg aimait beaucoup se rafraîchir chaque soir à cette source claire.

Un soir, un sanglier blessé, fuyant les chasseurs, jaillit en trombe des fourrés. Fort heureusement, le fils du Seigneur de Wegelnbourg (un château voisin), passait par là, et sauva la jeune fille.

La jeune fille tomba immédiatement amoureuse de son sauveur, le coup de foudre fut réciproque, et ils prirent l'habitude de se retrouver à cet endroit.

Cependant, le père de la jeune fille vit d'un très mauvais oeil cette idylle, et somma sa fille de ne plus rencontrer le jeune homme. Mais que peut-on contre l'amour, sourire ? Ils continuèrent de se retrouver près de la fontaine, juqu'au soir où le Seigneur de Hohenbourg les surprit,et, furieux, tua le jeune homme.

La jeune fille, inconsolable, mourut de chagrin, et à cet instant même, la source se tarit.

Depuis ce jour, on dit que certaines nuits sans lune, on peut voir une jeune fille vêtue de blanc descendre du château pour attendre son aimé, puis disparaître dans la forêt en pleurant."

CIMG0164